Peut-on encore vivre de la voix off ?

Absolument !

Vous l’aurez deviné ! Internet facilite énormément la mise en place de business en ligne. Proposer vos services d’enregistrements voix off online est devenu un jeu d’enfant, enfin presque…

Être voix off aujourd’hui, c’est quoi ?

Votre formation aux techniques de la voix off ne vous servira à rien sans une stratégie de communication. Vous devez établir votre introduction sur le marché si vous débutez. Si vous êtes une voix expérimentée dans le métier, vous vous rendez compte que votre carnet d’adresses professionnelles nécessite de nouveaux clients.

Pourquoi ?

Le marché a lui aussi évolué depuis ces 10 dernières années ! Auparavant, les voix se déplaçaient en studio (dans les locaux des sociétés de production). Seulement, l’évolution des technologies a aujourd’hui permis au grand public de s’équiper de matériels professionnels (audio ou/et vidéo). Pour les voix off, c’est une aubaine : le home studio est né.

C’est à ce moment que l’industrie de la voix off bascule dans une nouvelle ère. Les sociétés de production (jusque là habituées à convoquer les voix off pour un enregistrement) se retrouvent aujourd’hui confrontées à des services d’enregistrements voix off proposés online. Certaines voix off ont suivi cette évolution en s’équipant chez elles du matériel pro nécessaire à la conception leur propre studio à la maison ou home studio (c’est mon cas). D’autres voix ont tenté pendant longtemps de maintenir leurs bonnes vieilles habitudes avec leurs clients d’antan, en perdant peu à peu des opportunités de travail…

En effet, pendant ce temps, de nouveaux segments du marché sont aussi apparus. Si les voix pouvaient désormais s’équiper facilement en audio, il en était de même pour les jeunes vidéastes et motion designers. Les ordinateurs sont de plus en plus puissants, et permettent de produire des vidéos de grandes qualités avec un investissement maitrisé. Ces nouvelles sociétés de production ou agences de communication 2.0 ont tout naturellement contacté les voix off équipées de home studio. Bingo ! Et c’est l’émergence d’un nouveau secteur digital de notre marché.

Regardons notre marché avec un peu plus de perspective

Depuis les années 80, nous n’avons pas vraiment inventé de nouveaux médias (comme on dit aujourd’hui) , mais une nouvelle façon de consommer les programmes. De nouveaux canaux (plateformes médias) ont été créés pour adapter l’audio (podcast) et la vidéo (SVOD) à une audience devenue de plus en plus exigeante. La société elle-même a imposé ce nouveau model de consommation audiovisuelle à travers les mobiles, les tablettes, etc.

Une nouvelle concurrence

Ne paniquez pas ! Cette nouvelle concurrence vise (mais sans doute devrais-je dire « menace ») d’abord les sociétés de production qui se font « piquer » des clients en ligne ; et de surcroit, se font surpasser avec des tarifs défiants toutes concurrences ! L’évolution technologique coûte chère à certaines sociétés de production. Pour nous, voix off, ce sont de nouvelles structures (dématérialisées) ausquelles nous avons dû faire face. Et cela nous impose une prospection 100 % Web.

Dans un second temps, ces nouvelles sociétés 2.0 ont aussi impacté le secteur de la voix off avec leurs tarifs « attractifs ». En 2010,  une start-up israélienne change la donne et le low cost voit le jour publiquement à travers Fiverr. Aujourd’hui pas moins de 1 500 voix off prostituent leurs services pour 5 € … Cette plateforme n’est pas un mal en soi. D’ailleurs, je vous en parle et vous explique en détails comment retourner cette situation à votre avantage dans le module JOUR 5 – Ça y est ! Votre premier pas vers vos clients | section : De Fiverr à Voices.com – Dois-je m’abonner ?

Vous devez faire un choix : voix off à temps plein ou à temps partiel ?

Si vous souhaitez répondre aux opportunités low costs, c’est votre choix : mais vous ne vivrez pas de votre voix avec ce genre de modèle économique. Néanmoins, il représente une partie de notre marché, c’est vrai – on ne peut pas l’exclure. C’est comme le marché de l’automobile… Je vous explique : il y aura toujours des clients pour acheter une 108, Ka +, Twingo, Logan ou encore Sandero… Rien d’illégal on est bien d’accord. Les clients de ces modèles (bas de gamme) font avec leurs portefeuilles. Faut-il les incriminer pour autant ? Bien sur que non ! D’autant qu’il existe d’autres modèles et d’autres marques pour une tout autre clientèle qui s’intéressera à des valeurs plus prestigieuses comme Mercedes, BMW, Audi, Porsche, Lamborghini et j’en passe… Vous m’avez suivi ?

Voix off à temps plein s’adresse à ces clients là ! À ceux et celles qui veulent de la valeur, du fiable, du sûr et qui par leur notoriété « claque » aux yeux et aux oreilles des initiés. En tant que voix off à temps complet, vous devez développer votre marque ! Non, pas de voiture, mais votre image de marque, votre notoriété : bref, ce que l’on appelle aujourd’hui le personal branding. Il n’est pas forcément composer de votre nom et prénom. J’en parle plus longuement dans cet article. L’usage répendu du personal branding est simplement dû à un fait « technique » concernant les attributions des noms de domaines. Difficile aujourd’hui de trouver un nom de domaine qui ne soit pas déjà pris sur les 330,6 millions de sites existants dans le monde entier. À noter que 44 millions de nouveaux sites voient le jour chaque année ! Alors, utiliser votre nom et prénom .fr, ou .com augmente considérablement vos chances d’avoir un nom de domaine disponible qui permettra votre visibilité dans cette jungle numérique qu’est le web.

Pour ma part, le nom que j’utilise pour mon personal branding est voixoff-homme.fr. Imaginez une seconde la chance que j’ai en utilisant ces deux termes « voix off » et « homme » qui, à l’époque, était encore disponible sur internet. Ces mots clés sont très souvent (pour ne pas dire systématiquement) recherchés sur le web. Ils affichent un résultat à plusieurs milliards… mais est-ce vraiment une bonne chose ? Ce n’est pas un peu trop ? Et oui, la question d’une réelle visibilité efficace se fait rapidement ressentir. Pour corréler ces résultats, il faut établir une stratégie de communication digitale et apparaître à un niveau satisfaisant dans les moteurs de recherches. Un vrai défi ! Il vous faut passer outre les 52 % de traffic internet qui ne sont pas issu de recherches humaines et viser les 92 % de TPE, PME présentent sur le web et qui recherchent nos services voix off (nos futurs clients).

Voix off online à temps plein impose d’apprendre le marketing web

Je sais, ce n’est pas ce que préfère les voix off en général. La pub et l’administratif : les voix n’ont pas vraiment le coeur à accomplir ce genre de tâches… Pourtant, en tant qu’entrepreneur, cela fait parti de notre métier, surtout dans un contexte (exclusivement) online ! L’ absence de contact physique avec nos clients introduit aussi une autre notion du marketing : la gestion de nos relations à distance avec nos clients. Savoir se vendre à travers son site web, lors d’une conversation téléphonique, proposer des services « irrésistibles » dans vos emails, des services sur mesures pour vos clients, savoir viser leurs besoins utiles à un tarif à la hauteur de leur projet sans tomber dans le discount… Tout ça – ça s’apprend ! D’ailleurs, comme vous le savez déjà : c’est précisément ce qui vous manque depuis votre formation aux techniques vocales de la voix off ; vous n’y pouviez rien, on ne vous l’a pas appris pendant votre formation… c’est pourtant devenu indispensable dans notre métier 100% online !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *