Le vrai prix du low cost [1/8]

Cet article est le premier d’une série de 8

Les tarifs : un sujet sensible dans beaucoup de secteurs d’activités.

Un tarif low cost à la réputation diabolique d’être synonyme de basse qualité et de service dégradé voir non professionnel pour ce qui concerne particulièrement l’industrie de la voix-off.

Une polémique impactant notre métier et qui aujourd’hui remet en cause la possibilité de vivre de sa voix.

Des sociétés dites majors sont parvenues à définir des services sous-jacents présentant des tarifs low costs dévalorisant les conditions de travail de la voix-off professionnelle sur le long terme.

  • Un tarif low cost justifierait-il une protection du client appelé consommateur (le commanditaire de nos enregistrements voix-off) ?
  • Le low cost contribue-t-il à la croissance du marché de la voix-off ?
  • Est-il bénéfique au réveil des consommateurs à faible budget ?
  • En d’autres termes, le low cost est-il un frein à la croissance de notre marché et l’épanouissement des voix-off professionnelles ?

Nous répondrons à ces questions dans le prochain article de demain.

Bon plan : Si vous ne l’avez pas encore fait – Dans la barre d’adresse, cliquez le cadenas et acceptez l’affichage des notifications liées au Blog voix-off pour obtenir la suite avant tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.