Voix-off & Direction artistique

Au fil du temps, mon carnet d’adresse s’est construit et enrichi de solides contacts professionnels : Télévision, radio, cinéma, sociétés de production, agences et services de communication d’entreprises… J’enregistre ma voix pour de nombreux médias. Mais il n’est pas rare non plus que l’on fasse appel à mes services pour une tout autre mission : la direction artistique.

Qu’il s’agisse de voix étrangères bilingues ou de voix Françaises, je me tiens à leur côté ou à distance durant leur session d’enregistrement (via liaison IP ou Phone patch appelé aussi Pont-téléphonique). Une mission qui s’est petit à petit mise en place et présentée à moi au fil des années.

Les enjeux

Une telle responsabilité impose avant tout une connaissance solide du métier. J’accepte avec plaisir d’endosser le rôle de directeur artistique lorsque les sociétés de production me le proposent (souvent pour des productions Américaines et Allemandes). Tout d’abord, cela implique une très bonne maîtrise de l’anglais (pour les briefings avec la production et le client).

Ensuite, je dois m’assurer des objectifs du client, analyser et comprendre l’impact qu’il souhaite afin de garantir le meilleur résultat marketing lors de la diffusion. Une fois la cible identifiée, je suis responsable du suivi technique durant la session, je m’explique :

  • D’une part, de l’accompagnement artistique de la voix-off retenue pour le projet,
  • et d’autre part, de la communication entre la voix-off et l’ingénieur du son (pour que la séance se déroule simplement et efficacement), et pour que tout le monde se sente à l’aise dans le travail à accomplir.

Le rôle de directeur artistique demande une bonne écoute, de guider la justesse du ton, d’offrir de l’esthétisme au client et de garantir à l’ingé son les raccords qu’il utilisera au montage. Lorsque plusieurs versions sont produites, les différentes séquences enregistrées doivent pouvoir « matcher » entre-elles. C’est aussi savoir utiliser toutes les compétences de la voix-off (choisie par le client) pour obtenir le résultat souhaité. L’accompagnement et l’encouragement de la voix-off sont importants, car ils motivent la réalisation de l’enregistrement dans une bonne ambiance de travail.

Bref, tenir la place de directeur artistique au lieu de celle de la voix-off est un exercice très différent. Les relations entre la production, l’ingé son et le client ne sont plus du tout les même. Vous êtes garant du bon déroulement de la séance, des enjeux financiers engagés par le client et des éléments de production pour l’agence ou la société de production en charge de produire l’enregistrement audio ou la vidéo. Ma réputation en tant que voix-off est doublement engagée, car les missions artistiques qui me sont confiées engagent aussi mes relations professionnels en tant que voix-off.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *